L'anaphore relève-t-elle de la syntaxe ou de la diction ?